• Projet de recherche National: MINnD
  • Partenaires: IFSTTAR, VINCI, EGIS, CINOV,SETEC International.....

ACTUALITES MINnD

  • 29/03/2017: TerrOïko intervient dans l'atelier sur l'organisation « idéale » de la connaissance  du séminaire INSIDE. Lisez notre présentation[ici]

MINnD

Projet de recherche collaboratif pour la modélisation des informations dans les infrastructures.

logo Minnd Depuis 2014, TerrOïko en tant qu'adhérent de la fédération CINOV, participe au cas d'usage "Infrastructures et environnement" du projet national MINnD (Modélisation des INformations INteropérables pour les INfrastructures Durables).

Le projet vise à maîtriser le flux et le partage des informations, ce qui constitue un enjeu essentiel pour le secteur du BTP, qui doit aujourd'hui faire face aux évolutions majeures du métier, telles que la complexification des projets, le développement de l'éco-conception et des nouveaux types de partenariats entre les acteurs (PPP, concessions), l'obligation de maîtriser les risques (anticipation, identification, évaluation, répartition) ou encore le développement du BIM (Building Information Modelling).

Les plans, les notes et les fichiers ont démontré leurs limites. L'objectif est donc bien de se doter d'une structuration et d'un standard d'échange des informations (reconnus sur le plan international) et d'outils adaptés. Ceux-ci pourront être transversaux, comme la maquette numérique ou propres à chaque métier.

Ce projet de grande envergure comprend notamment une approche par cas d'usage afin d'aborder les différents besoins métiers intervenant tout au long du cycle de vie de l'infrastructure.

Dans ce contexte, le cas d'usage "Infrastructures en environnement" vise à étudier les données environnementales utilisées à l'heure actuelle autour de la conception, la réalisation et l'exploitation des infrastructures de transport à travers l'étude de cas concrets (études acoustiques, conception de passages à faune etc.) Outre la compréhension des données, le groupe de travail de ce cas d'usage constitué de chercheurs (IFSTTAR), gestionnaires (VINCI), assistants à maître d'ouvrage (EGIS, SETEC) et bureaux d'études (CINOV - TerrOïko) a aussi travaillé sur les besoins métiers liant environnement et infrastructures afin de déterminer les flux de données actuels.

Enfin, le groupe de travail s'est penché sur le devenir des métiers liant infrastructures et environnement afin d'anticiper les futures données à gérer par les gestionnaires d'infrastructures.